MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIE VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 1 août 2017

Mégapole insaisissable, Kinshasa croît hors de tout contrôle

Le Monde 
31/07/2017 
Joan Tilouine et Pierre Benetti (Kinshasa, correspondance)

L’Afrique en villes (2).
Personne ne sait combien de personnes vivent – ou survivent – dans la capitale congolaise, monstre urbain sans cadastre ni plan de développement. 

Une rue de Kinshasa, le 3 avril 2017, lors d’une grève générale à l’appel de l’opposition. 
CRÉDITS : JUNIOR D.KANNAH/AFP

Il n’y a pas vraiment de cartes. Rares sont les rues qui ont la chance de posséder un nom. Même Google Maps est déboussolé. Parmi les mégapoles africaines qui grossissent chaque année sans savoir comment accueillir leurs nouveaux habitants, Kinshasa est la plus folle. Sur un continent de plus de 1 milliard d’habitants qui devrait accueillir un quart de la population mondiale d’ici à 2050, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), troisième ville d’Afrique, est une cité-Etat à l’administration fantôme, sur laquelle nul n’a de véritable emprise. 

La suite sur Le Monde

Lire aussi :

« Ce qui menace la forêt en RDC, ce ne sont pas les concessions légales mais le marché informel »

Le Monde
31/07/2017
Jean-Luc François (chef de la division agriculture et biodiversité à l’AFD)

Critiquée pour son projet de « gestion durable des forêts » en République démocratique du Congo, l’Agence française de développement répond.

Une parcelle de forêt près de Butembo, en République démocratique du Congo, en novembre 2016. 
CRÉDITS : EDUARDO SOTERAS/AFP 


Contrairement aux idées reçues, c’est bien une exploitation raisonnée et contrôlée de la forêt qui permet de combattre le plus efficacement la déforestation. Cette position est considérée par des organisations de défense de l’environnement comme contradictoire. Or elle ne l’est pas. Pourquoi ? Parce que c’est la pression exercée par le marché local qui représente la plus grande menace pour la forêt tropicale du bassin du Congo, second « poumon vert » de la planète, après l’Amazonie et avant l’Indonésie. 

La suite sur Le Monde

En RDC, des dizaines de personnes interpellées lors de la journée de mobilisation contre Joseph Kabila

Le Monde avec AFP 
01/08/2017 

Les manifestants exigeaient la tenue des élections avant la fin de l’année, alors que le mandat du président a expiré fin 2016.

A Kinshasa, le 3 avril 2017, lors d’une grève générale à l’appel de l’opposition. 
CRÉDITS : JUNIOR D.KANNAH/AFP 


La première d’une série de mobilisations contre le président Joseph Kabila, en République démocratique du Congo (RDC), s’est soldée, lundi 31 juillet, par l’interpellation de dizaines de manifestants et journalistes dans plusieurs villes de ce pays englué dans une crise politique profonde. L’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International parle d’« une centaine de personnes arrêtées, y compris des journalistes qui couvraient les manifestations ». 

La suite sur Le Monde

Lire aussi :

RDC: des militants et journalistes arrêtés en marge de rassemblements

RDC : plus d’une centaine d’interpellations lors de la mobilisation nationale anti-Kabila

RDC: interpellations de manifestants anti-Kabila et journalistes



dimanche 30 juillet 2017

RDC: l’Unicef alerte sur le cas de 850 000 enfants déplacés du Grand Kasaï

RFI
29/07/2017

Une salle de classe vide dans le collège Saint-Louis de Kananga, 
le plus grand collège du Kasaï-Central. © RFI/Sonia Rolley

En République démocratique du Congo (RDC), la région du Grand Kasaï est le théâtre, depuis un an, d'une grave crise sécuritaire et humanitaire. Selon l’Unicef, environ 850 000 enfants sont déplacés et vivent dans des conditions très difficiles. L'agence onusienne explique que près de la moitié d'entre eux pourraient très rapidement souffrir de malnutrition sévère aigue.

La suite sur RFI

En 2018, la France veut créer une Fondation "MEMOIRE DE L’ESCLAVAGE, DEVOIR D’AVENIR"

Voici le "Rapport de préfiguration de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, de la traite et de leurs abolitions".

Cliquez sur le lien ci-dessous pour le lire


http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2017/03/rapport_de_prefiguration_de_la_fondation_pour_la_memoire_de_lesclavage_de_la_traite_et_de_leurs_abolitions.pdf


Bonne lecture. Espérons que ce projet aboutisse !

vendredi 28 juillet 2017

Non-rapatriement du corps de Tshisekedi: sa veuve accuse les autorités de RDC

RFI
28/07/2017



L'hommage de la communauté congolaise à Etienne Tshisekedi le 3 février à Bruxelles en Belgique. 
© EMMANUEL DUNAND / AFP 

Depuis la mort d'Etienne Tshisekedi, il y a près de six mois, la dépouille de l'opposant historique est toujours dans une chambre froide en Belgique en attendant de pouvoir être rapatriée en RDC pour y être inhumée. Un rapatriement et un enterrement qui font l'objet de tractations politiques au plus haut niveau depuis des mois.

La suite sur RFI

Des législatives contestées au Congo-Brazzaville

Le Monde
28/07/2017
Jeanne Cavelier


Le parti du président Denis Sassou Nguesso, qui cumule plus de trente années à la tête du pays, est en passe d’obtenir une majorité écrasante à l’Assemblée. Une partie de l’opposition boycotte ces élections, réclamant la fin de la crise dans le département du Pool et la libération des prisonniers politiques. 

Le président de la République du Congo Denis Sassou Nguesso 
vote dans un bureau de Brazzaville, la capitale, le 25 octobre 2015. STRINGER / REUTERS 

Les Congolais s’apprêtent à voter pour le second tour des législatives, dimanche. Il reste moins de 40 % de l’Assemblée nationale à élire. Au premier tour, le 16 juillet, le Parti congolais du travail (PCT) du président Denis Sassou Nguesso a déjà raflé 70 des 151 sièges, selon des résultats révélés (seulement) le 23 juillet. Certains candidats auraient gagné avec 100 % des voix…

La suite sur Le Monde